Anthologie de formats courts
Ecrit et réalisé par Pablo Pinasco

 

Des routes qui défilent, des échanges au téléphone, des voix sans visages, des histoires intimes à mi-chemin entre film et podcast.

Une anthologie construite autour d’un dispositif simple : Un plan subjectif en voiture avec la route qui défile, un plan fixe ailleurs, et des échanges au téléphone en voix off. Des histoires intimes par téléphone interposé pendant le trajet pour rejoindre ou quitter quelqu’un.

 

Genèse du projet

Nous avons débuté avec le texte « L’île aux démons », une histoire intime échangée par téléphone pendant un trajet en voiture après une dispute. Cependant, comment narrer cette histoire avec un budget limité et sans solliciter excessivement les actrices et acteurs ? Nous avons élaboré un dispositif simple : un plan subjectif en voiture avec la route qui défile, un plan subjectif fixe ailleurs, des échanges au téléphone en voix off, et un plan final avec les visages des protagonistes. Cette mise en scène a conféré une forme singulière au récit, à mi-chemin entre film et podcast, le rendant plus immersif et intime. Cela nous a inspirés pour en écrire d’autres, conservant la même thématique et les mêmes contraintes techniques. Ainsi, naturellement, cela a évolué vers une anthologie où d’autres épisodes verront le jour. Des récits intimes échangés par téléphone, que ce soit en voiture, à moto, en skate, et qui sait… peut-être en rollers ?

 

 

Voir les deux premiers formats courts sur YouTube

 

 

 

 

Episodes

1. L’île aux démons (06:22)
L’après dispute, cet instant de sincérité lorsqu’on n’attend plus rien. 

 

 

 

2. L’aéroport (06:01)
Tout faire disparaître en tombant amoureux.

 

 

3. Danser les yeux fermés (en préparation)
Ce qu’on apporte aux autres sans s’en apercevoir.

A suivre…